En vélo à Dun Laoghaire / Cycling in Dun Laoghaire

Article is available in Français and English.

photo 2 (3)

 

En vélo à Dun Laoghaire

La municipalité de Dun Laoghaire, sud de Dublin, a mis en ligne cinq cartes de parcours cycliste extrêmement utiles. Disponibles ici.

En plus d’informations sur la durée des parcours, ces petites cartes listent les parkings, écoles, magasins (y compris les magasins de cycles où l’on peut se rendre en cas de pépin) et cafés situés à proximité des pistes cyclables.

Des cartes indispensables si vous vivez ou passez par Dun Laoghaire. A consommer sans modération!

DCC1

 Articles connexes:


 

Cycling in Dun Laoghaire

Dun Laoghaire County Council has recently published five super useful cycling route maps: Dalkey to Dun Laoghaire, Blackrock Cycling Road, Slang River Greenway, Sandyford Cycle Route and Loughlinstown to Dean’s Grange Greenway.

Aside from generic information on the difficulty of the routes, each map include details of nearby schools, shops (including bike shops) and cafés.

An essential for cycling enthusiasts living in (or just visiting) south Dublin.

DCC1

 

Similar articles*:

In French only, English translation coming soon. 

Publié dans Ballades à vélo / Cycling, En voyage / Travel, En vrac / Random, Transports | Tagué , , , , , , , , , , | 5 commentaires

DIY: Bain Bouche Naturel / Natural Mouthwash

Article is available in Français and English.


DIY: Bain Bouche Naturel

BakingSoda

Si les bains de bouche contribuent à une bonne hygiène bucco-dentaire,  beaucoup de ceux vendus dans la grande distribution regorgent de produits chimiques (Polyéthylène glycollimonène, etc.).

Fabriquer son propre bain de bouche est pourtant simple (vous avez probablement une grande partie des ingrédients dans votre cuisine), rapide (ça ne prend pas plus de 5 minutes) et très très économique.

Ingrédients*

  • Bicarbonate de soude
  • Eau
  • Huile essentielle d’arbre à thé (peut être remplacé par de l’extrait de pépins de pamplemousse)
  • Huile essentielle de menthe poivrée

* Nous vous conseillons d’opter pour des ingrédients de qualité bio (c’est meilleur pour la santé et le produit fini est très abordable!).

Matériel

  • Un Mug
  • Une petite bouteille en verre opaque (la bouteille vide d’un ancien hydrolat fera parfaitement l’affaire)
  • Un petit entonnoir

Méthode

  • Versez une cuillère à café de bicarbonate dans le mug
  • Faites bouillir un peu d’eau et versez la sur le bicarbonate
  • Ajoutez une goûte d’huile essentielle d’arbre à thé et deux de menthe poivrée
  • Versez votre préparation dans une petite fiole (et secouez bien avant chaque utilisation)

Et vous, avez-vous des recettes cosméto maisons simples et naturelles? Partagez les dans les commentaires.



DIY: Natural Mouthwash

BakingSoda

Using a mouthwash is part of a daily routine of oral hygiene. However, lots of them are full of chemicals such as limonene and PEG.

Making your own mouthwash is simple, quick (should take no more than 5 min) and extremely cheap. You can find lots of mouthwash recipes online but here is our favourite one.

Ingredients*
– Baking Soda
– Water
– Tea Tree Essential Oil (or Grapefruit seeds extracts)
– Peppermint Essential Oil

*As for all our DIY cosmetics recipes, we recommend you use organic ingredients.

Tools
– A mug
– A small dark colour glass bottle (you may reuse an empty cosmetics bottle)
– A funnel

Directions
1) Put one teaspoon of baking soda in a mug
2) Heat up some water and pour it into the mug – Fill it up.
3) Add one drop of tea tree oil and two drops of peppermint oil
4) Mix it and swish for 30 seconds, then spit it out
5) Pour what is left over into a small dark colour glass bottle.

Tips
If you do not have any mouthwash, you can also use a sage leaf. Use it on your teeth as you would use an eraser. It will keep your mouth fresh.

Do you have any good DIY cosmetics recipes? Please share them!

Publié dans Cosmétiques / Cosmetics, Nos dossiers / Indepth | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires

Au coeur de la mer d’Irlande, l’île de Man

DublinEcolo quitte aujourd’hui l’île d’émeraude pour vous emmener au coeur de la mer d’Irlande, sur l’île de Man.

DSC_2322

A la recherche d’informations touristiques sur cette dépendance britannique, nous avons été surpris par le peu d’articles qui lui sont consacrés en ligne. Côté français, Man ne semble être connu que comme un paradis fiscal ou pour sa course de moto annuelle, the tourist trophy (et peut-être aussi un peu pour ses chats). Côté irlandais, Man est un île bien souvent ignorée et qui pour les plus anciens rappelle les vacances d’été pré-transports aériens à bas coût (l’île de Man était une destination prisée des dublinois jusqu’au milieu des années 70).

L’île de Man vaut pourtant le détour et est très facilement accessible en bateau ou en avion (bien moins écolo) depuis Dublin pendant la période estivale. Comme dans toutes zones rurales, il est préférable de louer  une voiture ou des vélos pour en profiter au maximum. N’étant pas motorisés et ne disposant que de deux petites journées, nous avons opté pour les vieux trains électriques et à vapeur qui relient la capitale, Douglas, au sud et au nord de l’île. Point positif: ces trains sont vraiment utilisés par les habitants et ne sont pas qu’un attrape touriste.

Train à vapeur reliant Douglas à Port Erin, au sud de l’île.

Train à vapeur reliant Douglas à Port Erin, au sud de l’île.

Salle d'attente d'une petite gare entre Port Erin et Douglas

Salle d’attente d’une petite gare entre Port Erin et Douglas

A l’image de sa voisine irlandaise ce que Man a sans doute de meilleur à offrir reste ses paysages. Pourquoi ne pas simplement vous balader sur une des plages du sud de l’île ou profiter des paysages depuis la fenêtre du train? Le tourisme industriel vous intéresse? Ne manquez pas la roue de Laxey, Moulin à eau géant qui permettait de pomper l’eau de la mine voisine (évitez de monter en haut si vous avez le vertige!).

Le soir venu nous vous suggérons d’opter pour l’un des nombreux Bed & Breakfast du front de mer à Douglas (la petite capitale de l’île). Un front de mer qui ne sera pas sans vous rappeler Bray et son charme très 1900. Vous vous prendrez ainsi peut-être à rêver sur ce que fut cette ballade au début du XX siècle, lorsqu’elle était encore une destination prisée des touristes irlandais et britanniques.

Un petit creux? Nous vous recommandons le restaurant 14 North pour son accueil et la qualité de sa nourriture. Attention, le lieu est connu et apprécié des locaux, réservation recommandée obligatoire le week-end.

Comment s’y render?

  • En Ferry
    • L’Ile de Man n’est malheureusement accessible en ferry depuis Dublin et Belfast que l’été (les departs depuis Belfast sont plus fréquents). Consultez le site Direct Ferries pour de plus amples informations.
  • En Avion
    • Aer Lingus propose des vols quotidiens toute l’année depuis Dublin

 Bon séjour à Man!

DSC_2376 (2)

Tempête à Douglas, Ile de Man

Douglas, front de mer

Douglas, front de mer

Moulin à eau de Laxey

Moulin à eau de Laxey

Publié dans En voyage / Travel, Visites / Visits | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires

Focus sur les bières artisanales irlandaises

La bière (et le pub) sont dans l’imaginaire collectif intimement associés à l’Irlande. Nous partons donc aujourd’hui à la découverte d’une espèce en pleine renaissance: les bières artisanales irlandaises.

Un peu d’histoire

L’histoire de la bière en Irlande remonte à il y a au moins 5000 ans. La légende raconte même que Saint-Patrick en personne (Saint patron de l’Irlande) possédait son propre brasseur, un prêtre nommé Mescan. Comme dans de nombreux autres pays d’Europe, la production de cette boisson a d’ailleurs été effectuée pendant des siècles dans des monastères.

Au XVII siècle, les ale dominaient le marché irlandais et étaient produites dans de petites brasseries, les « cottage breweries ».

Brasserie_Cork

BiereUn siècle plus tard (1756), Arthur Guinness acheta la brasserie qui deviendra la multinationale que l’on connait et se spécialisera dans le stout. Guinness est néanmoins encore loin d’être en position dominante puisque une centaine de brasseries se partagent alors le marché.

Un nombre qui va peu à peu se réduire à peau de chagrin, moins de trente brasseries étant en activité au début du XX siècle et seulement sept en 1994.

Depuis une dizaine d’années, quelques passionnés nous font redécouvrir la diversité et les saveurs des bières artisanales locales. Un monde que nous vous proposons aujourd’hui d’explorer…

La jungle des bières artisanales irlandaises

Les principaux types de bières que l’on retrouve en Irlande sont les stout (les plus populaires et dont la Guinness fait partie), les lager et les ale mentionnés plus haut.

Nous vous présentons ici un petit tableau récapitulatif pour vous aider à vous y retrouver.

Bieres

Source: Beoir, supporting craft beer in Ireland

Et les bières bios?

Plusieurs magasins dont le Blackrock Cellar vendent des bières  bios mais il n’y a pas à notre connaissance de bières biologiques produites en Irlande.

Pour de plus amples informations concernant la législation s’appliquant aux bières biologiques, cliquez ici.

Bières artisanales irlandaises, où les trouver?

Comme mentionné plus haut, l’Irlande connait un véritable regain d’intérêt pour ses bières artisanales et de nombreux pubs les proposent désormais (malgré la mainmise de Guinness sur cette industrie).

biere

Citons parmis eux quelques peuples spécialisés dans les bières artisanales, les fameuses « craft beer »:

  • PorterHouse: Etablie en 1996, cette petite brasserie artisanales compte 4 pubs à Dublin et propose, sans aucun doute, la plus grande sélection de bières de la capitale.
  • L. Mulligan, Dublin 7: Pour un grand choix de bières artisanales irlandaises mais aussi et surtout pour sa cuisine locale et de saison.
  • The Dark Horse, The black sheep et Against the grain: Pubs faisant parti du groupe the Galway Bay Brewery, malheuresement assez chers.

Vous préférez déguster votre bière artisanale à domicile? Voici une petite sélection de magasins en possédant une assez large sélection:

Un nombre croissant de pubs, magasins et restaurants proposent des bières artisanales irlandaises. Si vous possédez un i-phone, le plus simple est de télécharger l’application « Beoir Finder » qui vous permettra de géolocaliser les plus proches.  Vous pouvez également consulter l’annuaire publié sur leur site.

beoirfinder_screens

Bonne dégustation!

Pour aller plus loin:

Articles connexes:

Publié dans Boissons / Drinks, Bonnes adresses / Shopping tips, Cafés & restaurants, Nos dossiers / Indepth | Tagué , , , , , | 2 commentaires

L’aliment du mois: la courgette

Je vous l’accorde, la courgette n’est pas le premier légume que l’on associe à l’Irlande. J’ai moi-même cru pendant des années qu’il était impossible de produire des courgettes en Irlande (l’époque où je n’avais pas encore déserté les supermarchés). Puis, j’ai découvert les marchés locaux (et les serres de mes voisins!)… Et là, ce fut une révélation: il est possible de trouver d’excellentes courgettes locales durant tout l’été (à moi, les petits plats du sud!).

Courgette

Originaire d’Amérique latine, la courgette fut à l’image de ses soeurs cucurbitacées introduite en Europe à partir du XVI siècle et est aujourd’hui un composant essentiel de nombreuses recettes méditerranéennes. Bien que communément utilisée comme légume, la courgette (où petite courge) est un fruit au sens botanique du terme. Si la plus connue est verte et allongée, il en existe de nombreuses variétés (jaunes, rondes, etc.)…

  • Vertus

Pauvre en calorie (elle contient 95% d’eau), la courgette est riche en vitamines (C, B9 et K entre autres) et minéraux (potassium, phosphore et calcium).

Sa teneur en bêta carotène en fait aussi un excellent antioxydant.

  • Comment la cultiver? 

La culture de la courgette est relativement facile mais cette dernière appréciant peu le froid, il est préférable de la semer en intérieur en avril avant de la repiquer en extérieur fin mai / début juin (Vous pouvez aussi acheter de jeunes plants dans une jardinerie)*.

La courgette apprécie particulièrement les sols frais, légers et fertiles (pensez à apporter une matière organique fraîche).

Deux à trois pieds de courgette permettent amplement de couvrir les besoins d’une famille mais n’oubliez pas que ce dernier prend de la place (compter 80 cm à 1 m de diamètre en fonction des variétés).

Votre pied de courgette donne trop? Pourquoi ne pas les congeler, en faire des conserves (recette de ratatouille en conserve ici) ou en faire profiter vos amis?       

*La courgette appréciant particulièrement la chaleur certains de mes amis jardiniers irlandais la plantent sous serre pour de meilleurs résultats.

  • Comment la cuisiner?

Je vous l’accorde, vous trouverez sur le net une myriade de recettes à base de courgettes. Nous vous proposons aujourd’hui une recette facile, rapide et que nous apprécions particulièrement: la courgette farcie végétarienne.

photo 4

Ingrédients (pour 4 personnes)

8 petites courgettes rondes (ou 4 belles courgette)
2 petites tomates
5 Échalotes
Une gousse d’ail
Un verre de riz
Un peu de chapelure

Méthode 
photo 2 (1)1) Videz les courgettes et réservez la chair
2) Coupez les oignons, les tomates, les restes de courgette et l’ail.
3) Faites les revenir à la poêle et ajoutez le riz (que vous aurez fait cuire au préalable). Laissez le tout mijoter environ 5 minutes
4) Placez vous courgettes dans un plat à gratin préalablement beurré
5) Remplissez les courgettes de la préparation et recouvrez d’un peu de chapelure** et d’un filet d’huile d’olive.
6) Mettez au four moyen pendant 30 minutes.

Bon appétit!

** Astuce:

Les supermarchés irlandais ne vendent généralement pas de chapelure. Vous pouvez vous en procurer dans la plupart des magasins polonais (Polonez, etc.) ou la fabriquer vous-même (Il vous suffit de vous munir d’un moulin à café – j’ai trouvé le mien, un vieux robot Moulinex orange très 70s, au Dublin Flea Market – et de pain dure).

Articles connexes:

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , | 2 commentaires